Echanger sa maison en toute assurance

En France et partout dans le monde, la pratique de «l'home exchange» est connue de tous. Le principe étant d’échanger sa maison ou son appartement contre un autre pour les vacances ou toute une année. Ainsi, les utilisateurs de ce système peuvent bénéficier d'une habitation équipée à l’autre bout du monde gratuitement. Il est aussi possible d’échanger sa maison en France et cela est valable aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires.

Les démarches nécessaires avant d’échanger sa maison

Il convient tout simplement de contacter votre assureur pour qu’il prenne des dispositions adaptées à vos exigences. Dans ce domaine, on a deux catégories d’assurance qui sont avant tout concernées. Il faut alors aménager votre contrat d’assurance habitation et parfois votre contrat d’assurance automobile. Ceci étant pour les changements de maison en France, la plupart des utilisateurs n’échangent pas leur voiture et il n’est donc pas obligatoire de changer votre contrat d’assurance automobile.

Le plus souvent, il suffit juste d’informer votre assureur de l’identité des futurs occupants de votre maison et de la date de l’échange.

Les changements du contrat d’assurance habitation

Les changements ne sont pas obligatoires tout simplement car les contrats multirisques habitation sont souvent déjà adaptés. Il convient de vérifier dans votre contrat que les garanties sont suffisantes pour permettre un échange de maison en toute sécurité.

Il est indispensable de posséder la garantie responsabilité civile villégiature (L’assurance pour les locations saisonnières) dans son contrat d’habitation, cela est valable pour les deux parties qui échangent de maison. Avec cette garantie, votre assurance vous couvre si vous êtes responsable d’un incendie, d’une explosion ou d’un dégât des eaux. L’important est de vérifier l’étendue géographique de la garantie notamment si vous échangez à l’étranger.

Pensez aussi à regarder si la garantie RC du propriétaire prend en charge les nouveaux occupants. Si la maison s’effondre, les éventuels dommages corporels seront alors remboursés.

Au niveau de l’assurance, cela ne pose donc pas de problème d’échanger sa maison mais sachez qu’il existe aussi des pratiques et des règles de conduite entre les «échangeurs». En cas de sinistre pendant votre absence il est préférable de payer la franchise. Vos échangistes paieront la leur si un incident se produit chez eux. Il faut avoir confiance mais c’est le principe de l’échange de maison. Selon ce principe, il est important de vérifier que les deux parties ont à peu près les mêmes garanties avec le même montant de franchise pour ne pas léser personne.

En ce qui concerne la petite casse, le plus simple est de remplacer vous-même le matériel endommagé et à vos frais. Vous avez la possibilité de laisser une somme d’argent correspondant aux dommages.

Pour ce qui est du vol, la garantie de votre contrat d’assurance habitation ne s’applique que s’il y a effraction. C’est sans doute la situation la moins amusante mais on n’a pas besoin d’échanger sa maison pour être victime d’un cambriolage. Dans tous les cas, il faudra, suite à un vol, faire une déclaration aux forces de police et procéder à un constat des lieux le plus rapidement possible.

Les changements du contrat d’assurance automobile

Là encore pas besoin de souscrire un nouveau contrat à partir du moment où il n’y a pas de clause de conduite exclusive dans votre contrat. Informez votre assureur du nom de la personne qui va conduire votre voiture et précisez les dates.

Suite à un accident, les dommages matériels seront alors remboursés en fonction des responsabilités et des garanties du contrat. Les passagers seront donc indemnisés pour les dommages corporels et matériels par l'assureur du véhicule, au titre de la garantie obligatoire de responsabilité civile.

Si c’est le conducteur, responsable de l'accident, qui est blessé alors il ne reçoit une indemnisation que si le contrat d'assurance de la voiture comporte une garantie complémentaire couvrant les dommages corporels subis par tout conducteur autorisé. L’idéal est d’échanger avec une personne qui a les mêmes garanties. Un échange de voitures entre un assuré au tiers et un assuré tous risques ne semble pas très judicieux…

Échange de maison hors de France

L’échange de maison n’est absolument pas limité à la France. Il est certain que les réglementations en matière d’assurance ne sont pas les mêmes dans tous les pays. Dans l’Union Européenne, il existe une harmonisation des standards mais hors zone Europe c’est plus compliqué.

En même temps, échanger sa maison à l’autre bout du monde c’est l’aventure, alors on ne va pas s’arrêter à des détails administratifs. Le premier point est de vérifier que la personne qui va occuper votre maison soit bien protégée par votre responsabilité civile. A défaut de pouvoir avoir des certitudes sur la législation étrangère, vous devez connaitre l’assurance française et c’est votre devoir d’offrir un logement offrant au minimum les garanties légales.

Pour ce qui est du logement que vous allez occuper, informez-vous sur la législation locale et n’hésitez pas à poser des questions à votre «échangeur» ou à l’organisme qui s’occupe de l’échange des maisons. On ne peut pas se baser uniquement sur la confiance mais sachez que dans de nombreux pays, l’assurance habitation n’est pas obligatoire. Je pense que ceux qui échangent leur maison à l’étranger le font avant tout car ils ont le goût de l’aventure et l’assurance ne va pas constituer un obstacle insurmontable. Sinon, il reste la possibilité de sélectionner un échange qui offre toutes les garanties si sécurisantes pour de nombreux français.

Conclusion

Échanger sa maison pour les vacances ou plus c’est possible et ce n’est pas votre assureur qui vous dira le contraire. Pour l’échange durant les vacances, votre assureur est même ravi que votre appartement soit habité car cela peut éviter un éventuel cambriolage.

Le concept d’échange de maison a tout pour plaire même si les échanges restent limités à des adeptes surtout au niveau international. A croire que les français manquent d’assurance pour s’offrir presque gratuitement une maison sur leurs lieux de rêve.

Un commentaire sur “Echanger sa maison en toute assurance”

  1. Annie dit :

    Au delà de mon assurance classique multi-risques habitation, j’ai contracté une assurance spécifique pour mon échange en Espagne cet été. Cette assurance, Cap Camago, me couvre en cas d’annulation de la famille avec laquelle je vais échanger (mes billets d’avion seront remboursés) et me couvre aussi pour la « petite casse ». A priori, c’est vraiment une assurance dédiée à l’échange de maison. Je vous dirai après l’été si j’en ai eu besoin (ce que je n’espère pas !).

Laisser une réponse