Camper en toute assurance

Le camping est une institution et les adeptes en savent quelque chose. C’est une véritable aventure mais il faut prendre ses précautions. Le camping sauvage porte bien son nom et dans ce contexte, vous pouvez oublier l’assurance. Pour ceux qui ne souhaitent pas prendre un tel risque, il convient de planter sa tente en toute légalité sur un terrain qui l’autorise. C’est le seul moyen pour pouvoir bénéficier d’une assurance.

Une assurance quelque soit le lieu de camping

Encore une fois, il n’existe pas d’assurance pour le camping sauvage. C’est une pratique illégale que les assureurs ne peuvent pas couvrir. Pour le reste, vous avez la possibilité de bénéficier d’une assurance à condition d’avoir une autorisation de camper du propriétaire du terrain. En fonction de votre lieu d’implantation, les démarches ne seront pas les mêmes. Voyons ce qu’il en est :

  • Camper sur un terrain privé : Vous devez avoir l’autorisation du propriétaire.
  • Camper à l’étranger : il convient de se renseigner de la législation du pays hôte.
  • Camper sur un terrain aménagé : Les formalités se font à l’arrivé sur les lieux. Le prix de location doit comprendre une assurance.
  • Camper dans une forêt domaniale : une demande d’autorisation est nécessaire. Il faut donc contacter le responsable local de l’office nationale des forêts.

A priori, l’autorisation est la clé pour pouvoir bénéficier d’une assurance. Sans cette dernière, la responsabilité civile de votre assurance habitation ne vous couvre pas. Il faut d’ailleurs penser à vérifier que votre garantie civile est prise en charge dans le cadre du camping. N’hésitez pas à vous renseigner avant de partir. Sachez par exemple, que si vous voulez campez dans une forêt domaniale, vous devez être couvert le cas où vous vous rendiez responsable d’un incendie. Certains campings privés exigent également que votre responsabilité civile soit garantie même si le plus souvent c’est l’assurance du camping qui vous couvre.

Pour ne pas rencontrer de problème et vous faire refuser l’accès à un site de camping, l’idéal est de vous faire remettre par votre assureur une attestation qui stipule la prise en charge de votre responsabilité civile dans le cadre du camping. En étant adhérant à la fédération française de camping et de caravaning, votre carte de membre est suffisante.

Les garanties de l’assurance camping

Pour obtenir des garanties vous avez deux possibilités. Vous pouvez contracter une assurance spécifique ou alors vous contenter de votre assurance habitation si le contrat vous couvre pour le camping. Il est d’ailleurs possible de faire un avenant à votre contrat habitation pour élargir les garanties et ne pas seulement bénéficier d’une responsabilité civile. Pour des garanties spécifiques vous n’aurez d’autres choix que de vous prendre une assurance particulière. Voyons ensemble l’ensemble des garanties dont vous pouvez bénéficier :

  • La garantie de base responsabilité civile : elle prend en charge les éventuelles conséquences financières causées au tiers. Il est possible que cette garantie soit incluse dans votre contrat d’assurance habitation. A vous de vérifier dans votre contrat. Les dommages d’incendie doivent être pris en charge en dehors de votre lieu d’habitation. Si vous partez camper à l’étranger, il est possible que la couverture s’annule. Le cas échéant, vous pouvez faire une extension de la garantie responsabilité civile de votre contrat MRH.
  • Garantir ses biens personnels : Bien entendu, il n’est pas question d’assurer des objets de valeurs comme des bijoux ou des objets d’art. C’est avant tout votre matériel et vos biens personnels que vous pouvez assurer contre le vol et les intempéries. La garantie s’appliquera alors aussi en cas de catastrophe naturelle.
  • Garantir des dommages corporels : Vous pouvez souscrire une «individuelle accident» ou un contrat garantie accidents de la vie. Si vous posséder déjà un tel contrat, vérifiez bien les exclusions notamment au niveau de la territorialité. En cas de sinistre, vous pourrez alors bénéficier de prestations complémentaires non prévues par la sécurité sociale.
  • Les autres garanties : Selon vos désirs et vos besoins, vous êtes libre de souscrire des garanties complémentaires. Assistance, protection juridique, interruption de séjour etc.

A retenir :

Pour ceux qui partent camper à l’étranger, il faudra sans doute faire une extension territoriale de votre contrat MRH ou alors souscrire un contrat spécifique.

Laisser une réponse