Le contrat de prévoyance qui garantit votre emprunt

La plupart des français ont besoin d’un crédit pour réaliser des projets importants comme acheter une maison ou une voiture. Il faut alors se retourner vers une banque pour obtenir un crédit.

Cette même banque oblige souvent l’emprunteur à souscrire un contrat d’assurance pour garantir le remboursement du crédit en cas de décès ou d’invalidité. Rien ne vous oblige à souscrire le contrat d’assurance proposé par votre banque et vous pouvez tout à fait choisir le contrat d’assurance de votre choix.

Le contrat de prévoyance «emprunteur»

Quelque soit le type de crédit, il sera plus facile de l’obtenir en justifiant d’un contrat d’assurance garantissant votre emprunt. Les contrats d’assurance prévoyance sont les plus adaptés pour ce genre de situation principalement car ils prendront en charge votre crédit en cas de décès ou d’invalidité mais aussi dans d’autres circonstances.

Il faut bien comprendre que le fait de souscrire un contrat de prévoyance avec une garantie emprunt n’est pas seulement utile pour le seul souscripteur. Certes cela l’aidera à obtenir un crédit et à le rembourser dans certaines conditions.

C’est aussi et surtout le meilleur moyen de ne pas transmettre un crédit à vos héritiers ou à vos proches. Un décès est déjà attristant et un remboursement de crédit en guise d’héritage ne fait jamais plaisir.

Le plus du contrat de prévoyance «emprunteur» est qu’il garantit aussi une indemnisation suite à arrêt de travail prolongé pour vous aider à rembourser votre crédit.

Ce type de contrat d’assurance couvre donc les risques de décès mais aussi d’invalidité, d’incapacité temporaire ou définitive de travail. L’indemnisation sert alors à prendre en charge le remboursement de vos crédits.

Au niveau des conditions d’adhésion à ce type de contrat, l’âge maximum est limité le plus souvent à 75 ans et un questionnaire médical peut-être exigé. Sachant que pour une grosse somme d’argent empruntée à garantir, ce questionnaire médical est quasiment obligatoire.

La durée du contrat de prévoyance «emprunteur» varie en fonction de la durée du crédit. Une fois que vous avez remboursé le crédit, le contrat prend fin.

Les garanties du contrat de «prévoyance emprunteur»

La garantie principale de ce contrat est tout simplement le remboursement du solde de votre prêt en cas de décès. Si votre décès est consécutif à un accident ou une maladie, l’assureur verse alors un capital immédiatement à votre banque. Le montant du capital doit correspondre à la totalité du crédit restant à rembourser. Un capital est aussi versé en cas de perte totale et irréversible d’autonomie.

Dans le cas d’une incapacité temporaire mais totale de travailler, votre assureur commence à prendre en charge le montant de vos mensualités du remboursement de votre crédit selon la franchise de temps spécifiée dans votre contrat. Cette franchise de temps est donc primordiale dans le cadre d’un tel contrat. Avec une franchise de 2 mois votre assurance ne commencera à prendre en charge vos mensualités qu’après deux mois d’arrêt de travail. Cette franchise de temps varie d’un contrat à l’autre et peut aller jusqu’à 90 jours.

Tant que vous êtes en arrêt de travail, votre assurance prendra en charge le remboursement de votre crédit à la condition que le médecin expert de l’assureur approuve votre arrêt de travail. Le remboursement suite à un arrêt de travail ne peut être versé une fois que l’assuré arrive à l’âge de 65 ans.

Les autres garanties du contrat de prévoyance «emprunteur»

Un décès ou un arrêt de travail prolongé ne sont pas les seules conditions qui donnent le droit à une indemnisation. Selon votre compagnie d’assurance et vos exigences, il est possible de souscrire des garanties complémentaires facultatives :

La garantie perte financière : Cette garantie est spécialement utilisée dans le cadre d’un prêt destiné à l’achat d’un véhicule. Si vous achetez une voiture et que malheureusement vous êtes victime d’un vol, d’un accident ou d’une destruction alors la garantie perte financière vous remboursera le montant du crédit restant mais aussi votre apport personnel déjà avancé. La condition pour cette garantie est de prendre une assurance automobile tous risques.

La garantie s’adresse aux particuliers et aux professionnels pour tout véhicule de tourisme de moins de 3,5 tonnes et de 3 ans maximum.

Différentes formules vous seront proposées par les assureurs, pour une formule haut de gamme : il vaut mieux assurer un véhicule neuf !

La garantie perte d’emploi : Cette garantie offre la prise en charge des remboursements de votre crédit suite à un licenciement. Pour bénéficier de la garantie, il faut que votre licenciement soit indemnisé par l’ASSEDIC.

L’avantage principal de cette garantie c’est que plus les prestations de vos indemnités chômages diminuent, plus le montant des remboursements de votre assureur à votre organisme de crédit augmentent.

Conclusion

Ce qui est primordial dans un contrat de prévoyance «emprunteur» c’est sans aucun doute le tableau d’amortissement proposé par votre assureur pour le remboursement de votre prêt. Bien entendu dans le cas d’un décès, ce n’est pas si important car l’indemnisation se fait en une seule fois par le versement d’un capital.

Cependant le décès n’est pas la seule condition qui donne droit à une indemnisation.

2 commentaires sur “Le contrat de prévoyance qui garantit votre emprunt”

  1. Auriez-vous l’amabilité de me faire savoir si tout organisme de prêt a l’obligation de vous transmettre la durée du contrat de prévoyance correspondant à la durée de l’emprunt.Dans quelle mesure,au delà de cette période,l’organisme de prêt doit-il vous interroger sur votre désir de prolonger ce contrat?Y-a-t-il une quelleconque loi obbligeant le détenteur d’une assurance prévoyance(comme pour les assurances décès)d’informer annuellement le souscripteur de sa situation?Je vous remercie mille fois de prendre en compte ces remarques et de bien vouloir y répondre?

  2. Pourriez-vous me confirmer qu’un contrat de prévoyance doit s’éteindre à la fin du remboursement d’un crédit souscrit après d’un organisme quelqu’il soit.Que faire quand l’organisme continue de faire des prélévements au-delà du remboursement effectué?Merci de me répondre.

Laisser une réponse