Le contrat d’assurance

Pour simplifier, disons que le contrat est un bout de papier signé par deux parties qui tombent d’accord sur des arrangements précisés dans le contrat. C’est une simplification extrême mais pourtant c’est exactement ça. Dans le cadre du contrat d’assurance il s’agit donc d’un assuré et d’un assureur qui tombent d’accord sur un montant de cotisation en échange d’une garantie d’assurance.

Ce bout de papier a une importance capitale et il convient de ne pas le sous estimer. Le contrat d’assurance est le produit de fabrication des assurances. Chaque entreprise produit quelque chose. Une grande usine de chocolat va produire des tonnes de chocolat. Plus sa production sera de qualité et bon marché et plus elle vendra des chocolats et plus elle fera des bénéfices.

Le contrat marque de fabrique de l'assurance

L’assurance se situe dans le service aux personnes et donc ne produit pas de marchandise ou de chocolat. Mais ce n’est pas pour autant que l’assurance ne produit rien. Les assureurs produisent des contrats d’assurance. C’est la base de l’assurance qui ne peut donc pas vivre ni même exister sans contrat. Dans le jargon des assurances ou pour les professionnels, on parle de « police » pour désigner le contrat d’assurance après signature des deux parties.

L’existence d’un contrat est la marque de fabrique de l’assurance. Ceci doit vous rappeler que les assurances sont des entreprises privées et qu’il faut bien les différencier des autres organises comme la sécurité sociale. Pourtant on peut es demander quelle est la différence entre une assurance maladie et la sécurité sociale. Et bien c’est très simple la sécurité sociale s’adresse à tous les citoyens français et il n’y a pas besoin de signer de contrat pour en bénéficier. Il suffit juste de répondre aux exigences fixées par la législation de l’Etat français. A priori, tout le monde y a droit si les conditions requises sont remplies. Il n’est pas question ici de signer de contrat et donc il n’est pas question d’assurance.

Dans le cadre de l'assurance maladie privée ou d'une complémentaire santé la signature d’un contrat est indispensable. C’est dans ce contrat que l’assureur et l’assuré négocient les garantis et les conditions de remboursement et aussi, bien entendu, le montant de la cotisation.

Le contrat n’est donc pas une chose à prendre à la légère et la législation est précise dans le domaine. Pas question d’avoir des contrats avec des clauses cachées ou des termes incompréhensibles pour le signataire. Votre assureur aimerait bien faire signer n’importe quoi à ses assurés mais la législation veille à limiter les abus.

Bien lire son contrat avant de signer

Dans tous les cas, il ne fait jamais signer un contrat d’assurance sans jamais le lire. Parfois c’est vrai qu’on n’a pas toujours le temps de lire plusieurs pages d’un contrat d’assurance. Il arrive notamment dans les grandes surfaces que l’on vous vende une assurance et bien souvent cela se traduit par une simple signature sans même que le signataire prenne soin de lire le contrat. Certes le vendeur en grande surface n’est pas un assureur mais vous, vous serez toujours l’assuré et donc le contrat vous concerne. Le vendeur de grande surface s’en contre fiche des termes du contrat d’assurances car de tout façon il n’aura jamais à se justifier de quoi que ce soit en cas de problème. C’est l’assureur qui est précisé dans le contrat qui sera par la suite votre interlocuteur. N’oubliez jamais que prendre une assurance n’est pas toujours obligatoire et rien ne vous oblige d’accepter. Par exemple, si vous achetez un canapé « clic-clac », le vendeur vous proposera un contrat d’assurance pour assurer votre clic clac si le système d’ouverture et de fermeture ne fonctionne plus. Avant de prendre cette assurance, lisez attentivement le contrat et vérifiez que les termes du contrat vous conviennent. N’hésitez pas à demander du temps au vendeur avant de signer. Bien souvent, on ne prend pas le temps de lire le contrat d’assurance en entier. C’est comme si vous achetiez une boite sans savoir ce qu’il y a dedans. C’est aussi vrai que les vendeurs semblent vouloir écourter la transaction au plus vite, une simple signature et on en parle plus. Mais ce n’est pas le vendeur qui s’engage auprès d’une compagnie d’assurance mais vous.

Il faut savoir que votre compagnie d’assurance est capable de vous proposer une multitude de contrat d’assurance. Reprenons l’exemple de l’achat du clic clac, le vendeur vous propose une assurance mais il est possible que votre assureur habituel puisse vous faire un contrat pour assurer lui aussi le clic clac. Il est surtout possible que les conditions soient plus avantageuses et surtout la cotisation moins élevée. Donc vous pouvez refuser l’assurance du vendeur et allez voir ce que vous propose votre assureur.

Conclusion:

En définitif, le contrat d’assurance est une clé précieuse qui vous ouvre des garanties. Lisez toujours attentivement un contrat d’assurance et si vous ne comprenez pas une clause, ne signez pas sans demander une explication !

Laisser une réponse