Les principes de l’assurance automobile

Il existe plus de 150 sociétés d’assurances en France qui proposent de l’assurance automobile. Il faut savoir que l’assurance automobile regroupe l’assurance pour les deux roues à moteur et qu’il est donc préférable de parler d’assurance auto/moto. La particularité de l’assurance auto/moto c’est avant tout qu’elle est obligatoire en France comme partout en Europe.

Le premier contact avec un assureur passe souvent par l’assurance auto/moto

Pour une grande majorité des citoyens français, le premier contact avec un assureur se fait lors de la souscription d’une assurance auto/moto. L’achat d’une voiture marque généralement le passage dans le monde adulte. En France, Un citoyen devient majeur à l’âge de 18 ans et c’est à ce moment là qu’il peut s’acheter une voiture. Il n’est plus possible de dépendre de l’assurance de ses parents. Étant donné qu’une jeune personne achète la voiture à son nom et qu’il en est le propriétaire et donc le conducteur principal, il doit souscrire une assurance à son nom. C’est dans la plupart des cas notre premier contact avec une compagnie d’assurances mais je vous rassure, ce ne sera pas le dernier.

Il semble que ce premier contact entache l’image des assureurs car il est évident que pour assurer une voiture quand on est jeune conducteur cela coûte cher. De plus, un jeune assuré a rarement des moyens financiers importants et donc on peut comprendre qu’il pense lors de ce premier contact que les assureurs sont des voleurs.

Il convient cependant d’essayer de comprendre pourquoi les assurances pour les jeunes conducteurs sont aussi chères et aussi savoir que l’assurance auto/moto n’est pas une formalité mais une obligation pour tous.

L’assurance auto/moto pour les jeunes conducteurs

Acheter sa première voiture marque le début de son indépendance et aussi le passage dans le monde adulte pour un jeune. Lors de l’achat de la première voiture le budget est assez limité pour un jeune et il se contente dans la plupart des cas d’une voiture d’occasion bon marché. L’assureur devrait accueillir à bras ouverts ces nouveaux jeunes assurés qui débarquent dans le monde de l’assurance. Après tout, c’est sans aucun doute le début d’une longue histoire d’amour qui débouchera sur la souscription d’une assurance habitation et autres assurances vie.

Pourtant, l’assureur est toujours méfiant avec les jeunes conducteurs. D’un coté il se réjouit d’avoir un nouveau client et de l’autre il trouve le risque d’assurer un jeune conducteur vraiment trop important. Les statistiques officielles de la sécurité routière donnent raison aux assureurs. Au niveau des accidents mortels et des blessés graves, dans plus d’un cas sur trois les conducteurs impliqués sont des jeunes de moins de 24 ans. Il faudrait regarder ces statistiques de plus près pour se faire une idée de la véracité du phénomène. Il ne tient qu’à vous de consulter le site de la sécurité routière française et en regardant les différents statistiques en long, en large ou en travers, on ne peut contester ce fait. Les jeunes conducteurs sont les plus mauvais conducteurs et ce sont eux qui sont le plus souvent impliqués dans les accidents.

Le jeune conducteur a peut-être le sentiment de se faire voler quand il doit assurer sa première voiture mais pourtant le montant de sa première prime d’assurance est soigneusement calculé non pas pour lui extorquer le plus d’argent possible mais pour l’assurer au mieux en fonction du risque qu’il représente. La législation française règlemente largement l’assurance auto/moto et la concurrence dans le domaine n’est pas fictive.

Les garanties d’une assurance auto/moto

Il existe trois catégories principales que votre assureur vous propose lorsque vous voulez assurer votre voiture. C’est à vous de choisir ce qui vous convient le mieux et de savoir ce dont vous avez besoin. Ce choix reste limité car il ne faut pas oublier que l’assurance auto/moto est une obligation légale. De par ce fait, il est difficile de concilier liberté de choix et obligation. Ces trois catégories principales sont les suivantes :

  • La couverture dans le cadre de la responsabilité civile : Il s’agit ici de ce qu’on appelle plus communément la RC. C’est une couverture obligatoire pour tous et si vous ne souscrivez pas une assurance RC pour votre voiture, vous êtes hors la loi. Si vous conduisez votre voiture sans couverture de responsabilité civile, vous vous exposez donc à des sanctions pénales et judicaires. En France, le code pénal stipule que celui qui est responsable de dommages causés à autrui doit les rembourser. Pour rendre ce remboursement possible il est impératif de rendre l’assurance responsabilité civile obligatoire à tous les conducteurs.
  • La couverture des dommages corporels : Dans cette catégorie, l’assurance n’est pas obligatoire. Cela concerne la prise en charge de vos blessures corporelles par votre compagnie d’assurance. Dans des cas d’accidents tragiques, cette prise en charge couvrira tous vos frais d’hospitalisation et si vous vous retrouvez handicapé, vos pourrez bénéficier d’une rente d’invalidité par exemple.Il faut bien comprendre qu’en assurance il n’est pas obligatoire de s’assurer à titre individuel. Si vous n’avez pas de couverture pour les dommages corporels et si vous êtes responsable d’un accident, alors vous ne pourrez rien exiger de votre compagnie d’assurance. La loi vous oblige à vous assurer pour rembourser les dommages causés à autrui mais ne vous oblige pas à vous couvrir pour vos propres dommages corporels.
  • La couverture des dommages matériels : C’est exactement le même principe que pour la couverture des dommages corporels. Bien entendu, ici, il sera uniquement question des dommages matériels. Si par exemple vous rentrez dans un arbre après vous êtes endormi au volant, votre voiture ne sera pas remboursée à moins que vous ayez une couverture pour les dommages matériels. Là encore, cette couverture n’est pas obligatoire. Vous devez pouvoir rembourser les dommages matériels que vous causez aux autres mais rien ne vous oblige à vous couvrir pour vos propres dommages.

Il existe aussi des couvertures multiples d’assistance mais avant tout en assurance automobile ce qui prime avant tout ce sont les trois catégories que nous venons de voir. Retenez bien que l’assurance automobile à responsabilité civile est obligatoire mais qu’elle ne couvre pas vos propres dommages corporels ou matériels si vous êtes responsable d’un accident. L’assurance automobile à responsabilité civile ne couvre que les dommages que vous êtes susceptible de causer à autrui.

En assurance automobile la couverture RC ne suffit pas

Il faut admettre qu’aux yeux de la loi une assurance de type RC suffit pour vous donner l’autorisation de conduire votre véhicule. Pourtant, en aucun cas vous pouvez vous contenter de celle-ci pour jouir d’une sécurité personnelle en cas d’accident. Cela est même difficile à comprendre que seule la couverture RC soit la seule assurance obligatoire.

En effet, chaque année environ 20 000 personnes se retrouvent dans des situations parfois tragiques. Ces personnes qui sont responsables d’accidents qui n’ont pas contracté de garantie pour des dommages corporels ou matériels doivent se débrouiller elles-mêmes pour prendre en charge les dégâts qu’ils ont subi suite à un accident. Certes ils pourront rembourser les dégâts causés à autrui mais qui va s’occuper des dégâts qui les concernent ? La réponse est simple : personne !

Si nous regardons de plus près, qui en général se permet de prendre une assurance RC avec en plus une garantie pour des dommages corporels ou matériels ? Ce sont des personnes qui ont les moyens de payer une prime d’assurance un peu plus élevée. D’un autre coté qui se contente uniquement d’une couverture RC ? Ce sont avant tout les jeunes conducteurs et les personnes avec des revenus modestes. Ces mêmes personnes qui, en cas d’accident où leur responsabilité est engagée ,ne pourront sans doute pas payer des frais d’hospitalisation ou des frais matériels pour réparer leur voiture.

La législation française n’oblige toujours pas les automobilistes à souscrire une extension de garantie pour s’assurer à titre personnel. Il semblerait cependant que les assurances incitent leurs assurés à souscrire une garantie personnelle et à ne pas se contenter d’une assurance RC. Cependant on estime que de nos jours environ 60 pour cent des autonomistes souscrivent une extension de la garantie d’assurance pour couvrir leurs propres dommages corporels ou matériels. Ce qui veut dire que 40 pour cent des automobilistes se contentent d’une assurance auto avec une simple couverture RC. Ces conducteurs bien qu’ayant une assurance ne sont pas à l’abri de se retrouver suite à un accident sans voiture ou pire sans pouvoir payer des soins médicaux.

Conclusion

Pour l’assurance automobile, une assurance RC n’est pas suffisante car elle ne couvre pas l’assuré quand il est responsable d’un accident. Les accidents de la circulation sont fréquents et les assurés font donc jouer souvent leurs garanties. Cela explique pourquoi la prime d’assurance automobile est si chère. Ce qui est un problème car ce n'est pas à la portée de toutes les bourses de se prendre une assurance qui couvre à la fois sa propre personne et autrui.

Laisser une réponse