Le « Pay As You Drive » débarque en France

Avec un tel nom, inutile de vous préciser l’origine anglo-saxonne du concept du Pay As You drive. La bonne nouvelle c’est que le procédé débarque en France et qu’il pourrait bien aider à diminuer le montant des cotisations de l’assurance automobile. Les automobilistes français ne devraient donc pas bouder le principe.

Principe et fonctionnement du Pay As You Drive

Pour mettre en place le Pay As You drive, il faut équiper sa voiture avec une boîte noire qui sera reliée à un GPS. Ainsi une compagnie d’assurance pourra vérifier le nombre de kilomètres effectué par son assuré et lui proposer une assurance au kilomètre. C’est une révolution. En Français on traduira le Pay As You Drive par « payez comme vous roulez », ce qui semble indiquer que cela est avant tout valable pour les conducteurs qui utilisent peu leur voiture.

En assurance automobile jusque là, les assurés payent tous le même montant de cotisation pour l’assurance et ce, quelque soit l’utilisation du véhicule. Cela veut dire que les automobilistes avec un bonus / malus identique et un véhicule du même type payeront tous la même cotisation. Le problème c’est que tous ces automobilistes n’ont pas la même utilisation de leur véhicule. Certains vont prendre la voiture tous les jours et faire 100 kilomètres par jour alors que d’autres prendront leur véhicule une fois par semaine. L’automobiliste régulier représente donc un risque plus grand pour l’assureur que l’automobiliste occasionnel. Pourtant la prime d’assurance ne tient pas compte de l’utilisation du véhicule car l'assureur ne peut vérifier le nombre de kilomètres effectué par ses assurés. C’est désormais possible avec le Pay As You Drive et donc les automobilistes qui roulent moins que les autres pourront voir leur prime d’assurance diminuer.

De ce fait, votre assureur se basera avant tout sur l’utilisation faite du véhicule pour fixer le montant de la prime d’assurance. En Angleterre le concept est déjà en place et une compagnie d’assurance propose même d’installer gratuitement la boîte noire dans le véhicule des assurés. La boîte noire pourra envoyer des informations grâce au GPS à l’assureur. Ce dernier connaîtra alors combien de kilomètres vous avez effectué dans le mois, la vitesse moyenne, les heures de conduite, les routes empruntées. Les informations sont nombreuses et sont censées être confidentielles, ce qui veut dire que seul l’assureur y a accès. Après avoir collecté les informations de conduite de son assuré, l’assureur pourra alors facturer une prime d’assurance mensuelle. Plus la boîte noire indique que l’automobiliste a fait de kilomètres et plus sa cotisation mensuelle d’assurance sera élevée.

Le Pay As You drive a fait ses preuves à l’étranger car il permet à certains automobilistes de réduire leur prime d’assurance. De plus, cela incite les automobilistes à une certaine prudence car ils savent que les informations de leur conduite sont envoyées à leur assureur. Du coup cela fait baisser les accidents. Enfin, Le Pay As You Drive offre des services intéressants comme la navigation par satellite et l’appel d’urgence valable dans toute l’Europe. Il est donc normal de voir débarquer ce concept en France.

Les loueurs de voitures, premiers adeptes du Pay As You Drive

Le concept du Pay as You Drive débarque en force en Europe. Les tests sont concluants en Écosse, Espagne et Pays-Bas. En Italie, déjà plus de 35000 véhicules sont équipés de boîtes noires. Fort de ce succès, la France n’y a pas échappé mais les débuts ont été plus difficiles.

C’est en 2005 qu’une agence de location de voitures française se lance dans l’aventure. Malheureusement la Commission Nationale Informatiques et Libertés a mis un terme au concept. La raison invoquée étant que le système de géolocalisation ne respecte pas les libertés individuelles puisqu’il géo localise en permanence les conducteurs. La boite noîre est en quelque sorte un traceur qui peut se révéler néfaste en cas de mauvaise intention.

Ce n’est pas pour autant que le Pay As You Drive été abandonné. L’assureur Axa assurance a pris le projet en main pour l’adapter aux agences de locations de voiture. Les informations concernant les excès de vitesse ne sont plus collectées et un parcours ne peut être associé à un individu. La boîte noire se contente de relever le nombre de kilomètres parcourus et le type de route utilisé. Il s’agit avant tout d’une assurance au kilomètre et pas d’une police qui contrôle le moindre mouvement des assurés.

Le Pay As You Drive pour les particuliers

En France, le Pay As You Drive s’adresse aussi aux automobilistes particuliers. S’ils le souhaitent, ils peuvent faire la demande pour équiper leur voiture d’une boîte noire auprès d’assureurs qui proposent le service. On se demande même pourquoi le concept ne se généralise pas. La concurrence est féroce en assurance automobile et le Pay As You Drive peut être un moyen de se démarquer de la concurrence.

La technologie nécessaire à la mise en place du système du Pay As You Drive est déjà opérationnelle. Une compagnie Européenne spécialiste des alarmes équipent pas mal de véhicules dans toute l’Europe pour lutter contre le vol. Cette entreprise place un boitier dans les voitures, ce dernier est relié par satellite. Ainsi, en cas de vol, il sera facile de localiser où est la voiture et éventuellement aller la récupérer.

Il suffit alors d’adapter cette technologie et de la proposer aux assureurs. En plus de géo-localiser la voiture, le boitier pourra indiquer les distances parcourues et ainsi permettre une facturation de l’assurance automobile en fonction des distances parcourues. C’est là le principe même de ce concept. Attention cependant à ne pas se faire à nouveau sanctionner par la Commission Nationale Informatiques et Libertés. De plus le Pay As You Drive est sans doute avantageux pour certains conducteurs mais il est aussi pénalisant pour d’autres. Tous ceux qui ont une conduite à risque comme la conduite de nuit n’on pas vraiment intérêt à se lancer dans ce système.

Conclusion

Il ne faut pas y aller par quatre chemins et on peut parler de véritable révolution à venir si le concept du Pay As You Drive se développe. La cotisation de l’assurance automobile aura tendance à diminuer pour certains conducteurs. Eh oui ! seulement pour certains conducteurs, ceux qui utilisent leur voiture rarement et à des heures pas trop tardives. La majorité des conducteurs tirera sans doute profit du Pays As You Drive mais il semble que ce sont encore les mêmes qui vont trinquer.

Je veux parler des jeunes conducteurs qui utilisent leur voiture pour sortir en boite le samedi soir ou autres. Le Pay As You Drive confirmera juste que les jeunes conducteurs représentent un risque plus grand pour les compagnies d’assurances et la cotisation ne risquera donc pas de diminuer pour ce type de conducteur en particulier.

Laisser une réponse