Le fonctionnement du bonus / malus

Qu’est-ce que le bonus/malus ? C’est un coefficient de réduction ou de majoration (CRM) qui est applicable à tous les véhicules à moteur de plus de 80 cm3. Bien entendu, il est ici question de véhicules qui circulent sur route. Tous les automobilistes et motards sont donc concernés par le bonus/malus. Pour les bons conducteurs, ceux qui n’ont pas d’accident, il sera question d’un bonus (réduction de la prime d’assurance) et pour les mauvais conducteurs il sera question d’un malus (augmentation de la prime d’assurance).

Comment se calcule votre bonus/malus ?

Le bonus/malus se calcule au moment de chaque échéance annuelle de votre contrat, la prime demandée sera déterminée en multipliant le montant de la prime de référence par un coefficient dit "Coefficient de Réduction-Majoration (CRM)", dont la valeur initiale est 1,0 (100 %). Pour les jeunes conducteurs, c’est une autre histoire car la première prime d’assurance comprend une surprime en cadeau de bienvenu.

La Période de calcul du coefficient de bonus/malus

Il est calculé sur une période de 12 mois consécutifs précédant de deux mois l'échéance annuelle du contrat. Votre situation est donc arrêtée deux mois avant votre échéance. Un sinistre qui surviendrait un mois avant votre échéance principale ne serait prise en compte que l'année suivante. Par exemple, la période de calcul pour un contrat dont l'échéance principale est au 1er janvier de chaque année, s'étend du 01.11 au 31.10 de l'année précédente.

Comment évolue le coefficient du bonus/malus ?

Pour bien comprendre l’évolution du coefficient de réduction ou de majoration il faut séparer deux situations : Une année passée sans sinistre et une année avec un ou plusieurs sinistres.

Si vous n’avez pas de sinistre au cours de l’année :

En règle générale, à la fin de chaque période annuelle sans sinistre, le coefficient applicable est celui utilisé à la précédente échéance réduit de 5 %.

Si vous commencez donc un contrat d’assurance chez un nouveau assureur, votre coefficient de base est 1 soit 100 pour cent du montant de la prime d’assurance.

Pour simplifier :

Lors du calcul, il faut aussi prendre en compte le fait que le calcul du coefficient de bonus/malus doit être arrêté à la 2ème décimale et arrondi par défaut.

Après une année passée chez votre assureur, le montant de votre prime sera recalculé et si vous n’avez pas déclaré d’accident, vous obtiendrez une baisse de 5 pour cent. Votre coefficient passe alors à 0.95. Imaginons que votre prime annuelle d’assurance de base soit de 1000 euros, après une année (sans accident) le montant de votre prime sera recalculé et le nouveau montant atteindra alors 950 euros.


Cotisation assurance auto / Coefficient bonus malus / Montant de votre nouvelle cotisation

Si vous n’avez pas de sinistre le calcul est assez simple. La visualisation d’un tel tableau vous permet de voir le futur prix de votre cotisation annuelle et c’est pourquoi il est nécessaire de demander à cotre assureur ce type de tableau jusqu’à arriver à un coefficient de 0.50 qui est le plus bas possible. Selon le code des assurances, le coefficient de réduction-majoration ne peut être inférieur à 0,50 (50 %).

Sans aucun accident, il faut compter 14 années pour parvenir à un coefficient bonus/malus de 0.50 pour cent. A savoir que le sinistre survenu à un véhicule en stationnement par le fait d'un tiers non identifié alors que la responsabilité de l'assuré n'est engagée à aucun titre, ou lorsque le sinistre met en jeu uniquement l'une des garanties suivantes : vol, incendie, bris de glace, n'entraîne pas l'application de la majoration et ne fait pas obstacle à la réduction.

Si vous avez un ou plusieurs sinistre dans l’année :
  • C’est assez long pour prouver à votre assureur que vous êtes un bon conducteur et que vous devez donc être récompensé par un bonus.
  • En revanche, c’est beaucoup moins long pour vous faire pénaliser d’un malus.
  • Un accident ou sinistre survenu au cours de la période annuelle augmente le coefficient de bonus/malus de 25 %.
  • Un second accident ou sinistre majore le coefficient obtenu de 25 % et ainsi de suite pour chaque sinistre supplémentaire.
  • La majoration est réduite de moitié lorsque la responsabilité du conducteur n'est que partiellement engagée quel que soit le partage des responsabilités.
  • Selon le code des assurances le coefficient de réduction-majoration ne peut être supérieur à 3,50 (350 %).
A savoir :
  • La réduction du bonus malus peut passer de 5 pour cent à 7 pour cent dans certains cas.
  • Après toute nouvelle période de 3 ans sans accident avec un bonus de 50 %, aucune majoration n'est appliquée pour le prochain sinistre.
  • Après deux années consécutives sans sinistre, le coefficient applicable ne peut être supérieur à 1.

5 commentaires sur “Le fonctionnement du bonus / malus”

  1. stranger dit :

    Bonjour,

    Je tente de comprendre le mécanisme du coefficiant après plusieurs années sans voiture ni contrat d’assurance. En l’occurence je ne suis plus assuré depuis l’année 2003. Je repars avec un coefficiant de 1 ?

  2. Mika dit :

    Bonjour,en effet quoi qu’il arrive ,ne pas être assuré durant 2 années vous faît re-commencer à 1 en CRM .Cordialement .

  3. NICOLE dit :

    Bonjour,

    Dans le cas de deux véhicules reculant, l’un faisant demi-tour pour aller ce garer au bout d’une rue sans issue et l’autre sortant de chez lui en marche arrière. Je pense que c’est 50/50. Mais comment va t-il se passer avec mon assureur. J’ai actuellement 50 % de bonus et une réduction spéciale. QU’est qui va m’être retiré ? Pour info je suis assuré à la macif, sur mon contrat il n’est pas précisé si je dois payé une franchise ou non ?

  4. cha1989 dit :

    Bonjour,

    Je fais appel à votre aide car j’ai une question. En effet, j’ai reçu mon appel de cotisation il y a peu et je voulais savoir si « la cotisation de référence » qui sert au calcul du montant final est une variable comme le bonus/malus ou bien est-ce une valeur fixe (Pour moi, « référence » signifie valeur fixe)? En effet « ma cotisation de référence » au augmenté depuis l’année dernière (passant de 570,83€ à 628,77€) aboutissant à une augmentation finale du montant de ma cotisation. Puis-je exiger que mon assureur revoie ceci et sur quels documents dois-je m’appuyer ?

    Cordialement,

    Charlène

  5. jonathan dit :

    bonjour,
    je n’ai plus d’assurance voiture depuis un ans et demi. je compte en reprendre une, mon bonus/malus aura t’il bougé ? ou sera toujours le même ?

Laisser une réponse