La garantie hospitalière du contrat de prévoyance «individuelle maladie»

Suite à une maladie, un séjour à l’hôpital peut se révéler assez coûteux dans la mesure où la prise en charge par la sécurité sociale ou par la complémentaire santé n’est pas forcément totale. Pour dépenser le moins possible, un contrat de prévoyance avec la garantie hospitalière est sans doute la meilleure solution.

Gros plan sur la garantie hospitalière

La spécificité du contrat de prévoyance et de la garantie hospitalière réside ans le fait que l’indemnisation se fait sous forme d’allocation forfaitaire. Cette allocation intervient en plus des remboursements de la sécu ou de votre complémentaire.

Un séjour à l’hôpital n’est jamais gratuit, et ce qui reste à la charge du malade sont surtout les éventuels frais de transport, le prix supplémentaire pour une chambre particulière, la télévision, etc...

Bien entendu, la garantie hospitalière s’applique aussi pour les femmes enceintes. Accoucher d’un enfant n’est pas vraiment considéré comme une maladie mais cela nécessite un passage presque systématique par l’hôpital.

Le forfait hospitalier est également pris en charge dans le cadre du contrat de prévoyance et au final ce qui reste à la charge du malade s’approche du zéro.

Les exclusions de la garantie hospitalière

Dans un contrat de prévoyance aussi, il existe des exclusions. C'est-à-dire que la garantie ne s’appliquera pas dans certaines circonstances.

Dans le domaine de la santé, la sécurité sociale, la complémentaire santé et le contrat de prévoyance «individuelle maladie» se rejoignent au niveau des exclusions. Ainsi, les excluions de garantie sont presque les mêmes d’un organisme à l’autre.

La garantie hospitalière du contrat de prévoyance ne s’applique pas en cas de :
  • Séjour en psychiatrie.
  • Séjour en maison de repos.
  • Séjour en institution médico-pédagogique.
  • Chirurgie esthétique.
  • Cure thermale.

L’indemnisation de la garantie hospitalière

Une chose importante à savoir est que le versement de l’indemnisation vous sera dû à partir du quatrième jour d’hospitalisation. Ce qui veut dire que pour les séjours de moins de quatre jours à l’hôpital, il ne faut pas compter sur la garantie hospitalière du contrat de prévoyance.

Dans le contrat vous devez trouver un nombre maximum d’allocations qui peuvent vous être versées pour une seule hospitalisation. Dans d’autres contrats, ce nombre d’allocations est limité par année. Souvenez-vous bien qu’en prévoyance c’est vous qui modelez les termes de votre contrat au maximum.

Autre point positif, la garantie hospitalière se cumule avec les indemnités journalières d’une incapacité suite à une maladie ou un accident. Pas besoin d’utiliser le montant de vos indemnités journalières pour payer le prix de votre chambre individuelle !

Conclusion

La garantie hospitalière du contrat de prévoyance «individuelle maladie» est sans aucun doute très utile pour éviter au maximum de payer de sa poche les différents frais qui ne sont pas pris en charge par les autres organismes de santé.

Sachez que cette garantie prend fin quand l’assuré atteint l’âge de 65 ans.

Laisser une réponse