La garantie incapacité temporaire du contrat de prévoyance suite à une maladie

Pour bien juger de l’utilité de la garantie incapacité temporaire d’un contrat prévoyance, il faut déjà bien connaitre ce que peut vous indemniser votre entreprise mais aussi la sécurité sociale.

L’indemnisation de la sécu et de votre entreprise

Comme vous le savez déjà, le contrat de prévoyance et la garantie indemnisation temporaire n’intervient qu’en complément de l’aide apportée par la sécu et votre entreprise.

En cas d’arrêt maladie temporaire, la sécurité sociale indemnise la personne malade à hauteur de la moitié de son salaire. Ce qui n’est déjà pas si mal dans la mesure où dans beaucoup d’autres pays, quand on ne travaille pas il vaut mieux ne compter que sur soi.

Cependant, le petit problème c’est que la sécurité sociale à fixé un plafond à cette indemnisation. Il existe une limite salariale qui est de 2516 euros/mois. Un cadre qui touche 5000 Euros par mois, ne percevra donc de la part de la sécu, qu’une indemnité qui représente la moitié du salaire plafonné. Un ouvrier qui touche 1500 Euros pourra lui bénéficier d’une indemnisation à hauteur de 50 pour cent de son salaire car ce dernier ne dépasse pas le plafond.

Au niveau de l’entreprise, il y a un complément d’indemnisation. Attention car cela n’est valable uniquement pour les employés qui ont plus de trois ans d’ancienneté.

Si vous avez plus de trois ans d’ancienneté, votre employeur complétera donc les indemnités journalières de la sécu pour arriver à une indemnisation correspondant à 90 pour cent du salaire de la personne malade. Ce pourcentage diminue dans le temps et plus l’arrêt de travail est long et plus l’indemnité journalière aura tendance à diminuer. Les règles dans ce domaine varient d’une entreprise à l’autre car les conventions collectives ne sont jamais exactement les mêmes.

La garantie incapacité temporaire du contrat de prévoyance

Vous savez maintenant à quoi vous en tenir au sujet de l’indemnité journalière à laquelle vous avez le droit de la part de la sécurité sociale et de la part de votre entreprise. Dans tous les cas, cette indemnité journalière n’atteint jamais 100 pour cent et c’est là qu’entre en jeu le contrat prévoyance.

Pour choisir au mieux la garantie incapacité temporaire de votre contrat de prévoyance, il faut donc commencer par regarder le montant de l’indemnité en cas d’arrêt de travail qui vous sera versée par la sécu et votre entreprise. Pensez aussi à regarder la durée de cette indemnité.

Si vous constater qu’après 1 mois d’arrêt de travail, les indemnités journalières ne sont plus suffisantes, à vous de modeler votre contrat de prévoyance en choisissant d’une part le délai de franchise et le délai de prise en charge. Ainsi, vous pourrez choisir à partir de combien de jours d’arrêt de travail doivent débuter le versement des indemnités journalières et aussi pour combien de temps.

Enfin, il faudra aussi choisir le montant forfaitaire des indemnités.

Comment est calculée la cotisation d’un contrat de prévoyance suite à une maladie

Pour la garantie incapacité temporaire du contrat de prévoyance, la prime varie essentiellement en fonction de trois critères :

  • L’état de santé personnel de l’assuré : être en mauvaise santé représente un risque pour ce gente de garantie. Si c’est le cas la, cotisation devra être augmentée.
  • Le montant forfaitaire des indemnités journalières : Il est certain que plus le montant de votre indemnité journalière est conséquente, plus votre cotisation le sera aussi.
  • La franchise de temps : Il est ici question du premier versement de l’indemnité journalière. Plus elle intervient longtemps après le premier jour d’un arrêt de travail, moins la cotisation sera chère.

Conclusion

La garantie incapacité temporaire du contrat de prévoyance n’est pas à prendre à la légère. Avant de souscrire un tel contrat il faut bien analyser différents éléments notamment ce que vous rembourse déjà la sécurité sociale et votre entreprise.

C’est à vous de choisir au mieux les termes de votre contrat de prévoyance au niveau du montant de l’indemnité forfaitaire journalière, de la franchise de temps et aussi de la durée de la prise en charge.

Un contrat de prévoyance de ce type, c’est en quelque sorte un contrat qui vous est propre et il faut donc le modeler selon vos besoins.

Laisser une réponse