L’assurance vie pour les chiens thaïlandais

L'assurance vie connaît un essor considérable en France mais à l’étranger cela va encore plus vite. En Thaïlande des compagnies d’assurances proposent désormais une assurance vie pour les chiens. Comme vous vous en doutez, ce n’est pas le chien lui-même qui se rend chez son assureur pour souscrire une assurance vie. Le propriétaire peut souscrire une assurance vie pour son chien et si son animal de compagnie décède il pourra alors toucher une compensation financière.

Cette nouvelle police d’assurance fera sans doute taire nos amis qui pensent que dans certains pays d’Asie le chien est cuisiné à toutes les sauces. En tous les cas, en Thaïlande l’assurance a pris de l’avance en ce qui concerne l’assurance vie pour les chiens.

La Thaïlande et les animaux

Ceux qui connaissent la Thaïlande savent que les Thaïlandais respectent beaucoup les animaux. Le bouddhisme respecte toute forme de vie aussi bien humaine qu’animale et c’est sans doute ce qui explique le grand respect qu’ont les thaïlandais pour les animaux. Bon d’accord, ce respect est limité quand on voit que les thaïlandais sont très friands de scorpion grillé et autres insectes en tout genre. Après tout, ce n’est pas vraiment dramatique car l’Homme est bien obligé de se nourrir.

En revanche, pas question de tuer un animal sans raison valable. Pour les bouddhistes les plus pratiquants, chaque être vivant doit être respecté.

Je me souviens d’une histoire que m’avait racontée un ami :

Lors de la construction d’un temple dans la campagne du nord de la Thaïlande, les ouvriers, essentiellement des moines, ont rencontré un problème de taille. En creusant la terre pour faire les fondations, ils ont découvert une colonie de vers de terre. Ce n’est pas en soit un gros problème mais les ouvriers ont refusé de continuer la poursuite du chantier de construction sous prétexte qu‘ils ne pouvaient pas tuer les vers de terre.

Le chantier a pris du retard car les ouvriers ont alors décidé de transporter les vers de terre dans un endroit plus tranquille. Ainsi, les ouvriers ont sorti les vers un à un pour les transporter un peu plus loin. Une fois, que le terrain a été vidé de ces occupants, les travaux ont enfin pu commencer. La construction du temple est finalement arrivée à terme mais avec un peu de retard.

Les ouvriers étaient fiers d’eux et surtout ils avaient la satisfaction d’avoir construit le temple sans faire de tort aux vers de terre. Construire un temple sur un cimetière de vers peut apporter la malchance et la colère des esprits des vers, chose qu’il faut éviter ! Ce respect pour les animaux se retrouve essentiellement chez les bouddhistes pratiquants qui vénèrent toute forme de vie animale.

Donc, pour des travaux de construction de ce type, il vaut mieux éviter de faire appel à des ouvriers bouddhistes et encore moins à des moines bouddhistes.

La Thaïlande et les chiens

L’histoire d’amour entre les chiens et les thaïlandais ne date pas d'hier... Dans le royaume de Thaïlande on trouve des chiens partout et bien souvent ce sont des chiens errants. C’est à Bangkok qu’on retrouve la plus grande concentration de chiens errants et cela pose des problèmes. En journée les chiens sont assez calmes et ne font pas vraiment la loi dans la mégalopole. Avec la chaleur, la circulation et le passage, les chiens cherchent avant tout un endroit calme pour se reposer.

Le chien errant thaïlandais est parfois sauvage dans le sens où il ne cherche pas spécialement un contact humain. En fait, il se prend parfois des coups de bâtons car il vole de la nourriture ou saccage des poubelles alors il se méfie. Les chiens qui marchent sur trois pattes sont aussi nombreux, ce qui prouve que les chocs avec les voitures sont courants. En journée, le chien errant ne pose pas de problème mais à la nuit tombée, les chiens se regroupent en meute dans des rues et s’approprient le territoire.

C’est un problème surtout que les cas de morsure peuvent devenir tragiques. Il n’y a pas vraiment de Pitt-Bulls en Thaïlande mais les chiens errants ont parfois la rage. En 2001, 37 personnes sont mortes en Thaïlande suite à une morsure de chien contaminé par la rage. Cela a entraîné une réaction des autorités qui ont alors lancé une campagne pour stériliser plus de 100 000 chiens errants dans Bangkok. Au passage une vaccination contre la rage a aussi été injectée.

Les chiens n’ont pas pour autant disparu de la capitale thaïlandaise et au contraire une sorte de nouvelle mode s’est lancée. De plus en plus de thaïlandais achètent des petits chiens de compagnie, et ils sont prêts à débourser une fortune pour leur animal. Il n’est plus question ici de chiens errants et les compagnies d’assurances l’ont bien compris. Devant cette nouvelle mode, elles ont tout simplement proposé une assurance vie pour ces nouveaux chiens de compagnie.

L’assurance vie pour les chiens de compagnie

Vous aurez compris que l’assurance vie n’est pas destinée aux chiens errants. Cette offre répond à un phénomène de mode et à un véritable engouement des thaïlandais pour les petits chiens. Ces petits chiens sont appelés « ma krapao » ce qui veut dire le chien sac. Il faut comprendre que ces chiens sont tellement petits qu’ils tiennent dans un petit sac voire un sac à main. Un chien de petite taille pure race peut coûter assez cher et c’est pour cette raison que l’assurance thaïlandaise a alors proposé l’assurance vie pour les chiens de compagnie.

C’est en 2001 que cette assurance a vu le jour et dès sa première année de lancement, 2000 propriétaires ont souscrit une assurance vie pour leurs chiens. Les chiens qui ont un pédigrée local sont couverts à hauteur de 10 000 bath et pour les races étrangères notamment japonaises cela peut monter jusqu’à 500 000 bath (plus de 10 000 euros).

Le salaire brut moyen en Thaïlande est aux alentours de 7500 bath et on peut se demander si l’assurance vie couvre mieux les chiens ou les Hommes. En Thaïlande, les chiens de compagnie sont considérés comme des membres à part entière de la famille et rien n’est trop beau pour eux. Certes, l’assurance pour les chiens n’existe pas seulement en Thaïlande mais vous ne trouverez pas ailleurs des offres dans le domaine aussi haut de gamme.

Conclusion

L’assurance thaïlandaise a dû répondre aux nouveaux besoins de la classe moyenne qui est prête à mettre des grosses sommes en jeu pour acquérir le petit chien idéal. Ce petit chien deviendra un membre à part entière de la famille et en tant que tel, il doit bénéficier d’une bonne couverture santé et aussi d’une assurance vie.

Un autre point positif, c’est que le chien ne se suicide pas. Donc il ne peut pas avoir de litige en cas de décès. On sait qu’en assurance vie, il n’y a pas d’indemnisation en cas de suicide.

Laisser une réponse