Les risques concernant le logement

La garantie principale des MRH est dédiée au logement. Nous allons étudier les différents types de logements concernés par les risques, qui sont les assurés et les différents tarifs pratiqués.

Les différents types de logements concernés :

Les contrats de type MRH vont couvrir les risques liés au logement principal et aux résidences secondaires de l’assuré. Ils vont couvrir exclusivement les lieux d’habitation et non les lieux utilisés pour exercer une quelconque activité professionnelle.

L’assureur aura besoin de connaître de nombreuses informations sur le logement à assurer. Comme par exemple si c’est une maison individuelle ou un immeuble d’habitation collectif. Il devra aussi connaître la surface habitable, l’état du logement, sa situation géographique. Il cherchera aussi à connaître le nombre, la nature et la consistance des bâtiments annexes. Caves, garage, chaufferie, remise, maison de jardin… sont des éléments que l’assureur doit être en mesure de connaître pour savoir s'il va les assurer et de quelle manière. D’autres équipements tels qu’une piscine ou un terrain de tennis doivent être analysés afin de savoir si ils vont être assurés ou non. Les deux parties doivent se mettre d’accord sur tous les points lors de la signature du contrat afin de savoir ce qui est assuré ou non.

Les différents types d’assurés :

L’assureur aura besoin de connaître la nature de l’occupant de l’habitation, c'est-à-dire s'il est propriétaire ou locataire. En effet s'il est propriétaire, il est libre de souscrire un contrat qui couvrira ses bien immobiliers tandis qu’un locataire devra obligatoirement souscrire une assurance de responsabilité civile qui couvrira les éventuels dégâts commis aux autres occupants du logement ou aux biens du propriétaire.

Les différentes couvertures de risque

Deux couvertures vont principalement être retenues par le contrat MRH :

  • La couverture du logement contre les dégâts causés par l’incendie, la foudre, les explosions, les dégâts des eaux… Les dommages liés aux tempêtes et aux catastrophes naturelles et industrielles sont aussi couverts pour les biens jouissants d'une garantie incendie
  • La couverture des équipements et des biens personnels contre la destruction et le vol (bijoux, meubles…). Il faut savoir que de nos jours, les vols sont beaucoup plus fréquents que les incendies, cette garantie est donc devenue aussi indispensable.

Les tarifs pratiqués :

Les assureurs ont besoin de connaître de nombreux éléments d’ordre technique tels que les matériaux de construction, la nature des protections des ouvertures (portes, fenêtres) afin de fixer leurs tarifs. Les grandes mutuelles ne possédant pas d’intermédiaire ont mis en avant des critères d’évaluation simples tels que le nombre de pièces et la superficie, tandis que d’autres ont des systèmes plus compliqués. Pour le vol, des assureurs fixent leurs tarifs selon des conditions géographiques, la nature et la valeur des biens assurés… La couverture liée aux collections et aux objets d’art est soumise à un contrat différent où une expertise est nécessaire afin de connaître sa valeur.

Conclusion :

On peut dire que l’assurance habitation est si banalisée que les personnes désireuses de s’assurer peuvent faire confiance au marché pour répondre à chacun de leurs besoins avec des conditions tarifaires compétitives avec peu de formalités administratives. On peut dire que c’est une des assurances les plus faciles à souscrire.

Laisser une réponse