Assurance habitation et colocation

La colocation est un concept souvent utilisé par les étudiants. Ce n’est bien entendu pas toujours le cas. Devant l’augmentation des pris des loyers, certains adultes sont obligés de se pencher sur la colocation. C’est aussi un bon moyen pour ne pas être seul. A défaut de vivre en couple, on peut vivre avec un colocataire. Ce qui importe c’est que tout le monde soit bien assuré.

Principe de l’assurance habitation en colocation

La colocation est avant tout une location et dans ce domaine la garantie des risques locatifs reste obligatoire. Dans cette mesure, le logement que vous louez à plusieurs doit être assuré pour permettre une indemnisation au propriétaire en cas d’incendie ou de dégâts des eaux. Le propriétaire est donc en droit d’exiger une attestation de votre part. Si vous n’êtes pas en mesure de lui en fournir une annuellement, il pourra résilier le contrat de location.

A priori un seul locataire au minimum doit être assuré pour les risques locatifs. En cas de sinistre, l’indemnisation est répartie entre tous les locataires et en fonction de la quote-part de chacun dans le montant du loyer. Il est donc préférable que la garantie couvre tous les colocataires et que chacun soit assuré.

Pour bien faire, il est possible de souscrire un seul contrat garantissant tous les locataires. Bien entendu, en cas d’évolution ou de changement des locataires, il faudra actualiser les informations sur le contrat et éventuellement faire un avenant.

L’autre possibilité c’est que chaque colocataire souscrive son propre contrat d’assurance. Une souscription individuelle peut engendrer des litiges et compliquer l’indemnisation en cas de sinistre. C’est particulièrement vrai si chaque colocataire souscrit chez un assureur différent. Les propriétaires de colocation ont donc tout à gagner avec un contrat unique.

Au niveau de l’étendue de la garantie, les règles sont les mêmes que pour une location classique. La garantie risques locatifs se borne à prendre en charge les dommages causés au propriétaire suite à un incendie ou un dégât des eaux. Ni les dommages causés à des tiers ou aux voisins, ni les dommages sur les biens les locataires ne seront pris en charge.

A savoir :

Un colocataire peut souscrire à son nom des garantis facultatives supplémentaires pour assurer ses biens personnels.

Laisser une réponse