La garantie gel en assurance habitation

En hiver les températures descendent souvent en dessus de zéro. Ce n’est pas vraiment un problème pour ceux qui possèdent une cheminée ou un bon système de chauffage. Mais le problème le plus difficile à combattre vient du gel qui peut par exemple endommager vos canalisations d’eau.

Votre salut tient alors de la garantie gel de votre contrat d’assurance habitation mais attention aux dispositions particulières qui entourent cette garantie.

Les modalités de la garantie gel

Si vous habitez dans une région de la France où le froid est particulièrement virulent en période hivernale, la garantie gel est sans doute une garantie primordiale.

Cette garantie prend à sa charge les éventuels dégâts de votre domicile causés par le gel hivernal. Il est important de savoir que cette garantie n’est pas forcément incluse dans les contrats multirisques habitation. Certains contrats peuvent inclure cette garantie dans le cadre de la garantie dégâts des eaux. Le gel est en effet un phénomène de solidification de l’eau et donc en cas de problème, il semble naturel de se retourner vers son assureur pour se faire indemniser suite à un dégât des eaux.

Cependant, le gel n’est pas toujours considéré comme un dégât des eaux par votre assureur. Disons que la garantie dégâts des eaux ne prend pas systématiquement en compte les sinistres résultant du gel. Il se peut que la garantie gel se retrouve sous la forme d’une garantie optionnelle. Si vous ne souscrivez pas cette extension de garantie alors vous ne pourrez espérer une quelconque indemnisation.

Il faut bien comprendre que la garantie gel est une extension de la garantie dégâts des eaux. Ces deux garanties fonctionnent de la même façon et sont liées. Au niveau des modalités de la garantie gel, retenez bien quelques points importants :

  • Les biens mobiliers et immobiliers de l’assuré seront indemnisés par la garantie gel à la condition que ces derniers soient assurés par la garantie dégâts des eaux.
  • La garantie gel ne couvre uniquement les dégâts qui sont directement causés par le gel.
  • La garantie gel ne couvre pas la réparation des infrastructures qui sont responsables des dégâts.

Les modalités de la garantie gel sont assez spécifiques et ne donnent pas forcément droit à une indemnisation. Surtout, il convient de rappeler que votre assureur exige que vous respectiez certaines règles pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation.

Les obligations de l’assuré pour pouvoir bénéficier de la garantie gel

Comme toujours en assurance, l’indemnisation n’est pas automatique et il faut que l’assuré respecte certaine règles s’il veut bénéficier d’une indemnisation. C’est particulièrement vrai avec la garantie gel qui exige de prendre des mesures de protection précise. Si vous n’appliquez pas ces mesures, la garantie gel ne s’appliquera pas non plus.

Pensez donc à prendre connaissance des dispositions obligatoires de la garantie gel. Elles sont toutes spécifiées dans le contrat d’assurance. Il ne faut pas les lire en diagonale car si vous ne respectez pas ces dispositions, vous ne pourrez bénéficier de la garantie gel. Regardons ensemble les dispositions obligatoires les plus importantes pour l’assuré en ce qui concerne la garantie gel :

  • En hiver, si le domicile de l’assuré n’est pas chauffé pendant plus de trois jours ou s’il est inhabité, il faut procéder à la vidange des conduites, réservoirs et infrastructures du chauffage central. Cela est avant tout valable pour les assurés qui ont une résidence secondaire et qui s’y rendent rarement en hiver.
  • Si l’assuré quitte son domicile pendant plus de trois jours, il faut couper l’alimentation d’eau. C’est une précaution doublement importante car cela est valable à la fois pour pouvoir bénéficier de la garantie gel et aussi dégâts des eaux.
  • L’assureur peut obliger l’assuré à effectuer des travaux pour isoler les conduites qui sont à l’extérieur de la maison comme par exemple dans les sous-sols ou dans les combles.
  • Les canalisations enterrées ne sont pas couvertes par la garantie gel. Ce qui veut dire que les dégâts causés par le gel sur les canalisations enterrées ne donnent droit à aucune indemnisation.
  • En période hivernale si les températures sont particulièrement froides, l’assuré doit suspendre toute circulation d’eau au domicile. En effet, même une maison convenablement chauffée est susceptible de voir ses canalisations endommagées par le gel.

Conclusion

La garantie gel du contrat assurance habitation n’est pas toujours automatiquement incluse. Un assureur peut vous la proposer sous forme d’une extension de garantie facultative.

Même si vous bénéficiez de la garantie gel, pensez à respecter les obligations du contrat pour pouvoir bénéficier d’une éventuelle indemnisation.

Un commentaire sur “La garantie gel en assurance habitation”

  1. LEPERE Michel dit :

    En date du 4Février j’ai fait une déclaration de sinistre pour un dégat de Gel survenu dans la nuit qui a endommagé mes canalistions qui se trouvent dans mon atelier, ces canalistions sont protégées par des gaines en polystirène, il semble que l’asurance & pris en compte ses dommages, mais à ce jour ne m’a toujours pas envoyé de Plombier malgrés mes relances.Je suis invalide à 100% et agé de 75 ans, tous les jours j’ai une aide à domicile pour faire le ménage journalier et effectuer un bain de pieds afférent à mon handicape qui ne peu étre fait suite à la non intervention du Service des Travaux Pacifica par lequel je suis obligé de Passer.

Laisser une réponse