La conduite accompagnée fait baisser votre première prime d’assurance automobile

Qu’est-ce que la conduite accompagnée ? La conduite accompagnée est sans doute le meilleur moyen de voir le montant de votre première prime d’assurance baisser. Elle a vu le jour dans les années 1990 en France. A la base, le but est de lutter contre les accidents de la route en offrant aux jeunes conducteurs une expérience solide avant l’obtention du permis de conduire. C’est l’Etat qui a mis en place ce système et depuis les jeunes conducteurs sont de plus en plus nombreux à tenter l’aventure.

A noter que la conduite accompagnée (L’AAC) n’est pas seulement réservée aux jeunes ; une personne adulte peut aussi passer par là avant d’obtenir son permis de conduire officiel.

L’AAC est utile pour deux raisons :

D’une part, le taux de réussite du permis de conduire est de 80 pour cent pour ceux qui sont passés par la conduite accompagnée.

D’autre part les assureurs prennent en compte cette « formation» et lorsque qu’un jeune conducteur se présente avec son permis de conduire et une attestation valable de conduite accompagnée, il n’aura pas de surprime à payer.

Comment s’inscrire et comment se déroule la conduite accompagnée ?

En France, l’âge légal pour s’inscrire à des cours de conduite accompagné est de 16 ans. Il vous suffit alors de vous rendre à une auto-école qui vous fera suivre des cours de conduite si toutes les conditions sont rencontrées :

  • Il vous faudra d’abord vous enregistrer auprès de votre préfecture.
  • Passer un test d’évaluation des connaissances à votre auto-école.
  • Prendre un minimum de 20 heures de conduite avec votre auto-école

Si vous passez les deux tests avec succès et aussi le code de la route, l’auto-école vous délivrera alors un certificat de conduite accompagnée. Ce certificat vous autorise alors à prendre le volant accompagné d’un adulte de plus de 28 ans et qui possède un permis de conduire depuis plus de trois ans.

Une fois que vous avez l’autorisation en poche, vous pourrez alors conduire accompagné et il vous faudra parcourir au minimum 3000 kilomètres pour valider votre conduite accompagnée. Attention car vous devez parcourir cette distance dans un délai de 1 à 3 ans.

Pendant cette période, vous devez effectuer deux rendez-vous pédagogiques d’une durée totale de 6 heures en présence de l’accompagnateur.

  • Le premier rendez-vous s’effectue entre 4 et 6 mois après la fin de la formation initiale.
  • Le second doit intervenir dans les 2 mois avant la fin de la période de conduite accompagnée, lorsque 3 000 km ou plus, ont été parcourus.

Les deux rendez vous comportent 2 phases qui se déroulent à 15 jours d’intervalle : une phase en circulation pour permettre une évaluation de la pratique de la conduite et une phase d’entretien (en groupe ou individuel) pour partager les expériences vécues et aborder des thèmes relatifs à la sécurité routière.

Une fois que le jeune conducteur atteint l’âge de 18 ans et s’il a validé sa formation à la conduite accompagnée il pourra alors passer son permis de conduire.

Dans le cas où il ne valide pas sa formation il pourra toujours passer son permis de conduire mais il ne sera pas crédité d’une attestation de conduite accompagnée.

C’est cette attestation que vous demandera votre assureur pour baisser le montant de votre prime d’assurance. L’attestation de conduite accompagnée est preuve pour votre assureur que vous avez déjà une bonne expérience en conduite même si vous êtes jeune conducteur.

Retenez aussi que dans la cadre de la conduite accompagnée, vous n’avez pas le droit de circuler en dehors de la France. Quant à votre vitesse, elle doit être limitée à 110 km/h sur autoroutes, 100 km/h sur les routes à chaussées séparées et 80 km/h sur les autres axes. En conduite accompagnée il vaut mieux essayer de respecter les limites de vitesses car en cas de dépassement cela peut entrainer une annulation de la formation.

J’ai mon attestation de conduite accompagnée, vais-je payer moins cher l’assurance ?

La réponse est simple… OUI !

En effet, quand vous obtenez votre permis de conduire suite à une conduite accompagnée, il vous sera alors remis une attestation de conduite accompagnée qui à elle seule suffira à faire baisser le montant de votre assurance automobile.

Les assureurs ne sont pas des monstres bêtes et méchants. Je veux dire par là que ce n’est pas sans raison si la prime d’assurance est plus élevée pour les jeunes conducteurs.

Pour autant votre assureur sait que si vous avez fait la conduite accompagnée vous avez déjà une première expérience de la route et des dangers. C’est donc moins risqué pour lui de vous assurer. C’est pourquoi la surprime de l’assurance du jeune conducteur baisse de façon significative.

D’un assureur à l’autre la prime d’assurance varie mais la différence entre un conducteur ayant subi la formation en conduite accompagnée et un jeune conducteur classique est loin d’être négligeable. La baisse de la prime d’assurance peut aller jusqu’à plus de 40 pour cent. De plus il est possible que le jeune conducteur ne paye pas de surprime dés la deuxième année.

En gros, avec l’attestation de conduite accompagnée, au bout d’un an de conduite sans accident vous payerez presque le même montant que n’importe quel conducteur expérimenté. Voilà qui va faire rager les jeunes conducteurs qui ne sont pas passés par la conduite accompagnée et sans doute inciter les futurs conducteurs à ne pas mettre de coté le concept de l’AAC.

Laisser une réponse