Quand L’Etat prend la place de votre assureur

L’évolution de l’assurance semble contredire l’idée que l’Etat puisse encore jouer un rôle dans le cadre de l’assurance. En effet, depuis sa création, cette dernière semble se développer pour nous proposer des couvertures et des garanties de plus en plus riches et aussi variées. Les contrats d’assurance sont de plus en plus précis et "généreux" au point qu’ils en deviennent parfois trop sophistiqués. L’assurance essaye de se rendre attractive en proposant des nouveaux services pour séduire sa clientèle existante et diversifier ses offres. On en arrive à un point où l’on peut se demander si l’assurance ne sait plus quoi inventer pour essayer de développer son chiffre d’affaire.

L’assurance refuse d’assurer certaines catastrophes naturelles

Le système de l’assurance est fondé sur un principe de balance. Il faut d’un coté mettre les assurés à risques pour faire contre poids avec les assurés où les risques sont limités. C’est là tout le problème des assureurs, par exemple quand il s’agit d’assurer des clients pour un risque d’inondation. La multirisque habitation n’est pas obligatoire alors au final qui va s’assurer pour prévenir les risques d’inondations ? Le parisien qui habite au centre de paris et au 10éme étage d’un grand immeuble ne risque pas de prendre une multirisque habitation qui couvre les Inondations tout simplement car le risque d’inondation est nul. L’assuré n’est pas non plus une machine à souscrire des assurances et en aucun il n’est prêt à dépenser de l’argent pour une couverture dont il sait qu’il n’en aura jamais besoin.

Par contre, les personnes qui habitent dans des zones exposées aux inondations, comme ceux qui habitent prés d’un fleuve, risquent de s’inquiéter d’éventuelles inondations. En gros, ceux qui ont un risque d’inondation vont s’assurer alors que ceux qui n’ont aucun risque ne vont pas s’assurer. Cette situation est tout simplement ingérable pour une société d’assurance. Si les assurés ont tous un grand risque, il sera difficile de proposer une assurance efficace. Le système repose sur un système simple. On met ensemble des assurés à risques et les autres. En cas de sinistre, on rembourse et la balance peut jouer son rôle car les assurés qui ne sont pas à risques payeront pour les autres qui ont été victime d’un sinistre. Mais dans le cas de l’assurance inondation, si seuls les assurés à risques souscrivent, il sera impossible de faire jouer la balance et au bout d’un moment l’assurance n’aura plus assez d’argent pour rembourser ses assurés.

C’est pour cette raison que les assureurs refusent d’indemniser certains types de catastrophes naturelles. On sait pourquoi ils s’y refusent mais derrière la logique économique de l’assureur se cache les assurés, qui eux, ont besoin de se prémunir de certains risques. C’est pourquoi l’Etat est là pour garantir le risque que les assurances ne veulent pas assurer.

L’Etat assure pour les catastrophes naturelles

Les risques sont réels pour les assurés qui peuvent perdre beaucoup en cas de catastrophe naturelle. Comme les assureurs ne peuvent garantir ce risque, c’est l’Etat qui va le garantir et qui dans ce domaine va se transformer en assureur.

En France, L’assuré, à titre personnelle, ne peut pas souscrire un contrat d’assurance pour se protéger des inondations, des avalanches ou des tremblements de terre.

C’est d’ailleurs l’Etat français, par le biais du conseil des ministres, qui prend un arrêté de catastrophe naturelle. Une commune touchée par des inondations doit avant tout déposer un dossier à la préfecture pour lancer le processus. Mais attention car si la situation de catastrophe naturelle est déclarée, ce n’est pas pour ça que vous allez être remboursé automatiquement.

Il faut que l’assuré soit déjà assuré un minimum car l’Etat prend un pourcentage sur les contrats d’assurance en cas de catastrophe naturelle et c’est comme cela que l’Etat peut garantir un risque à tous les assurés en cas d’inondations. Après un sinistre de ce type, c’est l’assurance qui vous remboursera et qui se fera remboursé par l’Etat. En cas de catastrophe naturelle, l’assureur n’attend juste qu’une seule chose. Que la préfecture confirme la situation de catastrophe naturelle pour être certaine que l’Etat lui remboursera une partie de ses frais de remboursement.

En cas d’inondation donc, c’est l’Etat qui sert d’assurance. Il fallait bien quelqu’un pour assurer ce risque. Les assureurs ne peuvent se permettre d’assurer les Inondations et l’Etat lui se doit de protéger ses citoyens. L’Etat ne peut pas obliger les assurances à faire ce qu’elle ne peut pas faire. C’est d’ailleurs lui qui fixe la législation pour les assureurs et il sait bien comment cela fonctionne. Quand l’assureur ne peut pas jouer son rôle, l’Etat est obligé d’intervenir pour assurer à tous une bonne protection.

Conclusion :

L’Etat doit garantir une égalité entre tous ses citoyens. Les assureurs ne peuvent pas le faire car ils ont une logique commerciale. Pas question de ne pas respecter le principe de la balance. Les assurés sans risques doivent compenser les assurés à risques. Si cette balance n’est pas respectée, alors l’assurance sera obligée de mettre les clés sous la porte un jour ou l’autre. L’Etat intervient alors grâce au régime spécial des catastrophes naturelles pour permettre à tous les assurés et où qu’ils soient de jouir d’une garantie.

Un commentaire sur “Quand L’Etat prend la place de votre assureur”

  1. MARTEEL REGIS dit :

    mon mobil home à été détruit lors des innondations de novembre 2011 dans le var l’état de catastrophe naturelle a été décrété une semaine aprés je suis assuré depuis 34ans à la MACIF de dunkerque et celle ci refuse de me réassurer en a t’elle le droit

Laisser une réponse