L’assurance peut-elle proposer des services bancaires ?

Nous savons que la banque commence de plus en plus à proposer de l’assurance alors pourquoi l’assurance ne se mettrait pas à proposer des produits bancaires. La banque et l’assurance sont des sœurs jumelles et quand elles font la même chose il est difficile de les distinguer.

Cela fait moins de 20 ans que l’assurance propose des services financiers et le départ a été lent mais des grands groupes d’assurance commencent vraiment à grignoter la part de marché des banques. Après tout, les assureurs ont une grande expérience de l’épargne, des placements et il n’y a pas de raison que cela ne soit pas productif.

Les assureurs possèdent des banques

Les assurances ne se contentent pas seulement de proposer des services bancaires, pour simplifier la chose les assureurs ont tout simplement acheté des banques et ils s’en servent comme d’un outil pour s’occuper des tâches financières. Le phénomène n’est pas nouveau et les plus grands groupes d’assurance ont compris il y a plus de 30 ans que posséder une banque facilitait la gestion de la tâche financière propre à toute compagnie d’assurance.

Désormais, les assureurs vont plus loin et ils n’utilisent plus leur propre banque pour s’occuper de la gestion financière mais tout simplement pour proposer des services financiers à leurs assurés. Ainsi, votre assureur remplace le rôle de votre banque et ce phénomène n’est pas marginal. En possédant une banque l’assureur facilite sa propre gestion et surtout il sera capable d’être plus performant au niveau de ses investissements qui sont la plus grosse part des bénéfices d’une assurance.

Comme vous vous en doutez, un petit assureur local n’aura pas les moyens de créer ou d’acheter sa propre banque. Seuls les grands groupes d’assurance avec des gros moyens pourront se lancer dans l’aventure. Quand un grand groupe d’assurance possède sa propre banque, tout est plus facile pour lui, du moins au niveau de la gestion financière qui est parfois lourde  à supporter. Les grands groupes d’assurances ont alors décidé de devenir les propriétaires d’un ou plusieurs établissements financiers. Si votre assureur est aussi un banquier il pourra alors améliorer la qualité de son service et aussi vous proposer des services bancaires aussi performants que n’importe quelle banque.

Pourquoi les assureurs acquièrent des établissements financiers ?

Si les banquiers se mettent à proposer de l’assurance et que les assurances se lancent dans les produits financiers on peut se demander qui est qui et qui fait quoi. La vérité c’est que c’est de plus en plus difficile d’y comprendre quelque chose. Ce sont les banques qui ont commencé à venir sur les terrains des assurances en proposant des assurances vies. Mais les assurances savent bien que la meilleur défense c’est l’attaque alors elles aussi ont décidé de se lancer à l’aventure. Une contre attaque en règle, les banques attaquent le marché de l’assurance et cette dernière répond en attaquant le marché des banques.

Il faut se mettre à la place des assureurs et pas question pour eux de ne pas se défendre. Il est possible que le phénomène provienne à la base d’un sentiment d’agression puis de défense. Il est certains que les assureurs se sont sentis floués quand la banque s’est lancée sur le marché de l’assurance. Mais la haine n’est pas la raison essentielle de l’engouement des assurances pour les banques. N’oubliez pas qu’elles sont des sœurs jumelles quasi interdépendantes et même si parfois il y a un peu de jalousie, les banques et les assurances ne cesseront jamais de s’aimer.

La raison essentielle est beaucoup plus simple que ça. C’est tout simplement dans une logique de facilité que les assurances ont commencé à proposer des services bancaires à leur client. La société évolue et les gens aiment ne pas perdre de temps en devant aller à droite ou à gauche. C’est pourquoi quand un client se rend chez son assureur il aime aussi pouvoir s’occuper de son compte bancaire. C’est valable dans les deux sens c'est-à-dire que quand on se rend chez notre banquier on aimerait bien y trouver une assurance habitation. En bref, les assurances et les banques s’adaptent au comportement du consommateur. Que voulez-vous, la devise « le client est roi » n’est pas valable seulement pour les restaurants et elle s’applique aussi aux banquiers et aux assureurs.

Le consommateur a changé, il a de moins en moins de temps et il est de plus en plus exigent sur la qualité des produits. Quand on voit que la grande surface à pratiquement détruit les petits commerces, on peut en tirer une conclusion simple. Le nouveau consommateur est pressé et il n’a plus le temps d’acheter des légumes chez un primeur ou son fromage chez le fromager. Il préfère tout acheter dans une grande surface car c’est plus simple et rapide. En plus, c’est moins cher et bien souvent cela suffit à convaincre le consommateur de changer ses habitudes. C’est une des raisons qui a fait que l’assurance a elle aussi chercher à proposer des services bancaires à ses clients.

Difficile de transformer une assurance en banque

Même s’il parait légitime de vouloir transformer les assurances en banque, cela ne peut se faire en un coup de baguette magique. C’est assez compliqué et c’est sans doute ce qui fait que votre assureur n’est pas encore votre banquier. Rien que d’un point de vu matériel cela demande des gros investissements et si demain votre assureur veut proposer des services bancaires il va devoir transformer son agence. En effet, dans une banque il y a de l’argent et il faut prévoir tout un système de sécurité pour se protéger mais dans une agence d’assurance pas besoin de tout ça. Quand on veut on peut me direz-vous, mais ce n’est pas le seul obstacle auquel va se frotter un assureur qui voudrait se lancer dans la création d’une banque.

D’un autre coté, il y a la législation en vigueur dans notre pays qui sépare bien les droits et les devoirs d’un banquier et d’un assureur. Voilà deux bonnes raisons qui feront réfléchir un assureur avant de se lancer dans la banque. Pourtant ce n’est pas ça qui va arrêter les assureurs qui vont finalement trouver la parade pour surmonter les difficultés.

L’assurance est votre meilleure banque pour l’épargne

Alors oui les assureurs ont laissé tomber l’idée de devenir votre banquier de tous les jours. C'est-à-dire de s’occuper de la gestion de votre compte courant, des prélèvements automatiques ou de vous appeler quand vous êtes à découvert. L’assurance à ciblé le marché des banques en souhaitant proposer uniquement de l’épargne à ses clients. Votre assureur devient alors comme votre second banquier qui n’a pour mission que de vous conseiller dans le placement de fonds et sur les intérêts que vous pouvez en tirer.

Pour simplifier la chose, il faut bien comprendre que l’argent que vous voulez investir dans les produits financiers de voter assureur se retrouve bien souvent toujours dans la même catégorie. "La catégorie de l’argent que vous placez dans l’attente d’en tirer des bénéfices". Une société d’assurance ne vous propose donc bien souvent que de l’épargne dans la cadre par exemple d’un contrat assurance vie. Si l’épargne que vous propose votre assureur est plus intéressante que celle de votre banquier alors pourquoi hésiter ?

Et puis, votre assureur a besoin de votre confiance et de mieux vous connaitre pour vous proposer des placements intéressants et adaptés à votre portefeuille. Quel meilleur moyen pour cela que de vous donner la possibilité d’ouvrir un compte bancaire chez lui ? L’assureur connaitra un minimum votre budget et un diadoque pourra s’instaurer plus facilement pour parler d’épargne future. Dans beaucoup de cas, les clients commencent par avoir "un compte d’attente" dans une compagnie d’assurance et une fois qu’ils ont trouvé une bonne épargne, ils se lancent et alimente le compte en fonction du besoin.

L’assurance répond directement aux banques et selon le même procédé elle cherche à proposer un service plus large à ses clients. Si vous allez chez votre banquier pour un prêt immobilier il sera facile pour lui de vous placer une assurance habitation. L’assureur cherche à faire la même chose et quand vous venez chez lui pour vous renseigner au sujet de la prime d’assurance de telle ou telle voiture que vous voulez achetez, il vous propose un crédit pour acheter cette voiture. Désormais, les banques ne sont plus les seules à piétiner sur les plates bandes des autres. L’assurance essaye de lutter contre la main mise des banques dans ce domaine et rétablir ainsi la balance. Le but des assureurs n’est pas de délogé l’omniprésence des banques et leur superpuissance mais juste de mettre fin à une situation de monopole. Autant dire que « l’assurabanque » ne dépassera sans doute jamais la « bancassurance ». La concurrence est déloyale mais cela met une certaine pression qui sera profitable pour le consommateur car la concurrence fait baisser les prix et améliore la qualité.

Conclusion :

Désormais, les grandes banques ou les grandes assurances peuvent se permettre de présenter des services d’assurance ou des services financiers. Il suffit d’une bonne image pour inciter le client à acheter et le fidéliser. La bataille entre l’assurance et les banques se gagnera avant tout sur l’image et pour cela il va falloir invertir dans la publicité et offrir le meilleur à ses clients.

Laisser une réponse