Le Plan d’Epargne Retraite Populaire et le Plan d’Epargne pour la Retraite Collective

Petit historique de ces plans épargnes retraites : Ces termes semblent peut-être encore ressembler à du chionis pour beaucoup d’entre vous et pourtant ils sont l’avenir ne ce qui concerne notre retraite à tous. Un jour où l’autre le système actuel des retraites ne pourra plus se financer et ça ce n’est ni nouveau ni un secret pour personne.

Pour essayer de prévoir le futur gouffre du régime des retraites la loi François Fillon sur la réforme des retraites du 21 août 2003 prévoit la création du PERP et du PERCO. François Fillon n’était pas encore premier ministre à l’époque et il faut croire que cela lui sera profitable pour la suite de sa carrière politique.

Les deux plans épargnes retraites ont pour vocation de remplacer le système actuel des retraites. Désormais l’épargne retraite privée est réglementé et en plus elle bénéficie d’avantages fiscaux.

Comment cela fonctionne ?

Le principe de fonctionnement est assez simple et ce qu’il faut comprendre c’est que l’Etat essaye de privatiser au maximum le régime des retraites pour qu’il ressemble de plus en plus à des fonds de pension. Mais attention, il n’est pas question d’utiliser le terme de fonds de pension !

Ce sont désormais les établissements financiers qui vont gérés les sommes d’argent de ceux qui y cotisent comme les banques et les compagnies d'assurance. Le montant de ces sommes d’argent sera alors placé sur des marchés financiers.

A noter que le risque d'exposition aux actions boursières, qui peut connaître des hausses mais aussi des baisses importantes, décroît à mesure que le bénéficiaire s'approche de l'âge de la retraite. Ainsi les gestionnaires sécurisent alors les plus-values en les investissant en produits moins risqués pour être certains de pouvoir donner un retour sur investissement quand l’adhérent atteint l’âge de la retraite.

Définition du P.E.R.P et du P.E.R.C.O.

Le P.E.R.P

Le Plan d'Epargne Retraite Populaire est un contrat d'assurance qui doit être souscrit de façon individuelle et facultative. Il est accessible à tous.

Le montant des cotisations sont déductibles du revenu imposable mais seulement dans la limite d'un certain plafond.

Par contre, après le départ à la retraite, la rente viagère (que vous toucherez jusqu’à votre mort) est soumise à l'impôt sur le revenu.

Ce contrat permet de se constituer un complément de revenu pour la retraite en effectuant tout au long de l'activité salariée des versements réguliers. Les bénéfices de ces versements seront accessibles dés l'acquisition des droits à la retraite ou à l’âge de 60 ans. Les bénéfices seront versés sous forme de rente et ceux quelques soit la forme du PERP.

Le Plan d'Epargne Retraite Populaire permettra aussi à ses adhérents de se constituer à compter de l'âge de la retraite une épargne affectée à l'acquisition de leur résidence principale.

Cette épargne qui doit avoir lieu à la date d'échéance du plan, donnera lieu au versement d'un capital qui sera soumis à l'impôt sur le revenu. A noter qu’il est possible de faire une demande pour étaler cette imposition sur une période maximale de 5 ans et en parts égales.

Le P.E.R.C.O.

Le plan d'épargne pour la retraite collective autorise le salarié de se constituer une épargne pour mieux assurer sa future retraite.

Le PERCO est donc mis en place par accord collectif dans chaque entreprise qui le désire, et permet à tous les salariés de se constituer un complément de retraite.

Dès l'acquisition des droits à la retraite, les sommes épargnées sont disponibles sous forme de rente ou de capital si l'accord collectif le prévoit. Sachez que le capital est exonéré d'impôt sur le revenu (hors prélèvements sociaux) et que la rente viagère est, elle, soumise à l'impôt sur le revenu mais seulement une partie de la rente est imposable.

Le PERCO constitue, grâce à l'abondement que l'entreprise peut verser, un produit motivant pour les salariés et fiscalement intéressant pour les entreprises.

Conclusion :

PERP ou PERCO, il est clair que c'est l'actuel système des retraites qui est visé. Le gouvernement travail à l'heure actuelle pour essayer de réformer notre fameux système de retraite.

Les syndicats et surtout les salariés du secteur public affichent clairement une opposition farouche à toute réforme. L'État français ne pourra pas supporter encore bien longtemps le coût des retraites mais il a du mal à mettre en avant une assurance retraite. Petit à petit on y vient et un jour ou l'autre on y sera!

Laisser une réponse